Apiculture Apicentrique ou Conventionnelle?


   Récemment, nous avons reçu une impressionnante quantité de questions relatives à l'apiculture naturelle, apicentrique et durable. De quoi s'agit-il? En quoi les méthodes et la philosophie sont-elles si différentes de l'apiculture moderne conventionnelle?

    Happy Bees - Copyrights RebelBees 2016l'apiculture apicentrique est depuis quelques années en phénoménale expansion et ce, mondialement. Il s'agit en fait simplement d'un retour aux sources en matière d'apiculture. Une philosophie basée sur les besoins naturels et le bien-être d'une colonie d'abeilles. Ce mouvement est animé par le désir de rétablir un équilibre entre l'homme et la nature, comme c'est le cas par exemple pour l'agriculture biodynamique. Plusieurs groupes et organismes s'y consacrent exclusivement et leur liste s'allonge continuellement. Bien que plus répandu auprès des apiculteurs ne possédant que quelques ruches, par exemple à la maison, quelques apiculteurs commerciaux ont aussi joint ce mouvement avec des résultats plus que prometteurs. La relation homme et abeille est ainsi renouvelée et les produits qui découlent d'une apiculture naturelle, comme la cire et le miel, sont d'une qualité et d'une valeur maximale. 

   

 
Warré Hive Natural Comb - Copyrights RebelBees 2016




    Nous sommes parmi ceux qui croient que les méthodes modernes, conventionnelles et monopolistiques d'apiculture sont en bonne partie responsables des problèmes qui touchent aujourdh'ui l'espèce Apis mellifera. Pas étonnant, puisque beaucoup des besoins naturels et fondamentaux de l'abeille ont été négligés depuis environ une centaine d'années, surtout par commodité pour l'homme, créant ainsi une apiculture clairement anthropocentrique. Bien entendu, il existe nombre d'autres facteurs nuisibles aux populations d'abeilles, comme à toute forme de vie. Perte d'habitats, pollution, contaminants et résidus de l'agriculture et de l'industrie, changements climatiques, etc...

    L'apiculteur est sans équivoque celui qui exerce le plus d'influence sur la façon dont une colonie d'abeilles se développe. Chacune de ses décisions aura non seulement un impact direct sur cette colonie, mais aussi, à plus long terme, sur l'espèce en entier. L'abeille, depuis la nuit des temps, a toujours prospéré sans aide de l'homme. L'homme devrait-il tenter de contrôler et changer le fonctionnement naturel et millénaire de la colonie? L'approche apicentrique redonne à la colonie d'abeilles le pouvoir de gestion et de décision dans sa presque totalité. Une approche sans aucun doute beaucoup plus similaire au fonctionnement de la colonie en son nid naturel, ancestral, très souvent un arbre creux.

   



Warré Hive Box After Harvest - Copyrights RebelBees 2016Voici un résumé des principaux éléments de comparaison entre une apiculture apicentrique et conventionnelle. Cette liste pourrait bien sûr être allongée et ce, presque à l'infini. Bien entendu, la frontière n'est pas nette entre les deux méthodes. Ainsi, plusieurs apiculteurs conventionnels empruntent certains comportements apicentriques. Également, certains apiculteurs apicentriques font quelques compromis vers certaines méthodes plus conventionnelles.

   
Par exemple, chez RebelBees, nous utilisons une approche totalement apicentrique pour la conduite de nos ruches, qui sont exclusivement de type Warré. En présence d'une colonie très forte, d'une miellée abondante et d'un temps chaud nous favorisons parfois une certaine expansion vers le haut, à l'aide de hausses peu profondes, toujours sans cadres ni fondations. Ceci a pour but de créer plus d'espace en haut du couvain afin d'y déposer le nectar, si abondant que si rien n'était fait, des problèmes en résulteraient (restriction du nid de couvain, mauvais hivernage). On peut donc conclure que certaines pratiques plus
conventionnelles, utilisées judicieusement et adaptées, peuvent parfois être relativement apicentriques. Devant l'incertitude à trancher si une certaine pratique est apicentrique ou non, il suffit de s'intérroger si celle-ci est la façon dont la colonie opère dans son millieu naturel. Il devient alors possible de faire un choix éclairé... 

 

 

 

 

Apicentrique     

Conventionelle

Expansion de la colonie vers le bas, comme dans la nature

Expansion de la colonie vers le haut

Reine libre dans la ruche, sans grille à reine

Confinement de la reine dans une partie de la ruche à l'aide d'une grille

Rayons naturels sans fondations ni cadres

Rayons construits sur fondations dans des cadres

Très rares ouvertures de la ruche pour inspection

Ouvertures fréquentes de la ruche pour inspection

Essaimages bienvenus

Essaimages perçus comme nuisibles

Préparation à l'essaimage Prévention de l'essaimage
Les abeilles élèvent leurs propres reines Une nouvelle reine d'élevage est introduite, souvent chaque année
Reproduction naturelle Insémination artificielle
Gestion de la population de mâles par la colonie Contrôle et réduction de la population de mâles
Aucuns traitements ou médicaments  Traitements et médicaments entravant la sélection naturelle
Récolte de miel seulement si les réserves d'hiver sont plus que suffisantes Récolte en presque totalité, sucre donné en retour aux abeilles
Choix d'abeilles adaptées localement Abeilles et reines importées en masse et mal adaptées
Petits ruchers fixes et permanents Ruchers de grande tailles et transhumance largement pratiquée
Une seule récolte de miel par année, si il y a lieu Plusieurs récoltes de miel par année
Absence ou utilisation minimale de la fumée lors des manipulations

Utilisation abondante de la fumée lors des manipulations

Manipulations en douceur, très peu ou pas d'abeilles accidentellement tuées Manipulations brusques, beaucoup d'abeilles accidentellement tuées

 

''Avant que de partir, je veux, chères Avettes, graver mon nom sur ces feuillets, arbuste béni qui a pris toute sa sève aux alentours de vos demeures. À son ombre, j’ai reposé mes fatigues, j’ai pansé mes blessures. Son horizon suffit à mes désirs, car j’y vois les cieux. Sa solitude est plus douce que profonde. Vos amis la visitent. Vous l’égayez par vos chants. Et puisque vous ne mourrez pas, chères Avettes, vous chanterez encore et toujours, dans la feuillée voisine, où reposeront mes mânes. Merci.''

                                                                                                                        -- É. Warré